FERMER
www.quiestleheros.com

C'EST GRATUIT !

Dieu dit dans Sa Parole : "Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement !" C'est pourquoi les ressources du TopChrétien sont gracieusement mises à votre disposition. Cependant, le développement des outils a un coût… Ainsi, une fois par an, nous faisons appel à votre générosité, selon ce que le Seigneur vous met à cœur, pour permettre à cette œuvre de continuer. Votre don fait la différence. Le héros de la foi dont parle Hébreux 11, c'est vous ! Merci de tout cœur.

Démarrez votre journée avec une méditation biblique !

Après la souffrance, la récompense

Après la souffrance, la récompense
"Ne nous lassons pas de faire le bien ; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas." Galates 6.9

Faut-il accepter de souffrir pour rester en forme ? Oui. Y a-t-il un bénéfice à la clé ? Oui. Faut-il accepter de souffrir pour préserver son couple ? Oui. Y a-t-il un bénéfice à la clé ? Oui. Faut-il accepter de souffrir pour pratiquer chaque jour son culte personnel et être discipliné ? Oui. Y a-t-il un bénéfice à la clé ? Oui.

Quand vous traversez des difficultés ou des souffrances, quelles qu’elles soient, apprenez à relativiser.
Pour accepter d’endurer une souffrance à court terme dans une situation donnée, vous devez considérer la récompense à long terme.

"Il [Jésus] a supporté qu’on le fasse mourir sur la croix […], parce qu’il avait en vue la joie qui lui était réservée ; et maintenant il siège à la droite du trône de Dieu" (Hébreux 12.2b).

Pourquoi Jésus est-il allé à la croix ? Parce qu’il connaissait la joie qui serait la sienne après – celle de nous voir tous sauvés. Il a accepté de subir la souffrance de la croix, parce qu’il était capable de regarder au-delà de cette souffrance, à la récompense qui en découlerait.

Quand vous traversez des difficultés ou des souffrances, quelles qu’elles soient, apprenez à relativiser. Apportez vos problèmes à Dieu dans la prière, en vous rappelant que ce n’est pas la fin du monde.

Prenez un moment pour lire 2 Corinthiens 4.16-17).

Tout ce que Paul a enduré pour l’Évangile, il le considérait comme "un moment de légère affliction". Il savait que c’était une question de perspective. Il minimisait la souffrance et maximisait le bénéfice.

Notre verset du jour dans Galates nous dit que "nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas." Il y a toujours un délai entre le moment où vous plantez la semence et celui où vous mangez le fruit. Ce que nous voulons souvent, c’est planter la semence dans une prière et récolter aussitôt la réponse. Mais ce n’est pas ainsi que cela fonctionne.

Un encouragement pour aujourd’hui
Quelle que soit la saison où vous vous trouvez actuellement, celle de la plantation ou celle de la croissance et de l’attente, sachez que le temps de la moisson viendra si vous ne vous lassez pas. Regardez simplement au-delà de la souffrance présente, au gain éternel qui vous attend.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que la Pensée du Jour existe et est disponible gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui lisez ce texte... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

110 commentaires
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
LANDRY GNONHANLOU LE CULTE
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...