Démarrez votre journée avec une méditation biblique !

Une table comme arme de guerre

Une table comme arme de guerre
La colère ardente des tyrans ressemble à une pluie d'orage qui bat une muraille (…) Mais toi, tu as mis fin aux chansons des tyrans (…) Le Seigneur (...) préparera lui-même pour tous les peuples là, sur cette montagne, un festin de vins vieux, et de mets succulents… Nous avons une ville qui est bien fortifiée. Ésaïe 25.4-6 Ésaïe 26.1

Enfant, j’avais appris par cœur le Psaume 23. J’ai longtemps imaginé la table que le Seigneur "dressait devant moi en face de mes adversaires" comme une barricade derrière laquelle je pouvais me cacher pour ne pas recevoir de projectiles, style celles de Paris dans Les misérables de Victor Hugo.

Cette table dressée est, en réalité, une place forte, où je suis sécurisée dans son amour. 

Plus tard, on m’a expliqué qu’il s’agissait d’une table de banquet à laquelle le Berger m’invitait et qu’il versait de l’huile sur ma tête comme l’a fait, un jour, une certaine femme sur la tête de Jésus, en signe de son amour. Cette table dressée est, en réalité, une place forte, où je suis sécurisée dans son amour. 

Elle est faite de bois… comme le bois sur lequel a été pendu notre Sauveur (Galates 3.13) qui a vaincu Satan notre ennemi numéro 1. (Apocalypse 12-11

On y trouve des "mets succulents" comme ce pain, symbole du "corps brisé" de Jésus qui, par "ses meurtrissures", guérit nos propres blessures. (Luc 22.19 ; Ésaïe 53.5)

Comme le fruit de l’Esprit - amour, joie, paix, patience, bienveillance, bonté, fidélité, douceur et maîtrise de soi - qui nourrit notre âme et nous équipe au combat. (Galates 5.22)

Cette table regorge aussi de "de vins vieux".  En particulier, ce vin qui nous rappelle le sang de Jésus versé pour le pardon de nos péchés et nous invite à pardonner "ceux qui nous ont offensés". Plus encore, à les aimer en les invitant à cette même table. "Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger… Ce sera comme si tu lui mettais des charbons ardents sur la tête." (Matthieu 5.44 ; Romains 12.20

Dès les temps anciens, on s’est servi de morceaux de bois enflammés comme armes de guerre. La Bible nous propose d’utiliser aussi des matières incandescentes, enflammées d’amour, pour "désarmer" nos attaquants et conclure un éventuel "cessez-le-feu". 

Une prière pour aujourd’hui

Comme je te loue, Père, car tu mets fin aux "chansons de mes tyrans". À ta table, je suis en sécurité, aimé(e), nourri(e), guéri(e) pardonné(e) et équipé(e) pour combattre et pour vaincre, avec la force d’aimer ! Amen.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Pour vous encourager durant cette période difficile, j'ai à cœur de vous offrir le ebook "Chienne de vie, je t'aime d'un amour fou !"
Comment aimer la vie quand on a connu le handicap, le rejet, la honte, la faim, la soif, les camps de concentration, la solitude, l’horreur ? Témoignage d’Elisabeth Lamaignère.
Pour le découvrir, cliquez ici !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...